La diversité culturelle est une richesse

La lettre de nouvelle de l'AGiK est en quatre langues. Langue avec laquelle je veux lire ce numéro :
de de en en fr fr es es

Modifiez SVP mon abonnement à la lettre de nouvelle de l'AGiK pour en :

Chers lectrices et lecteurs du newsletter d’interculturel,

Il y a quelques semaines, un incident est survenu dans l’équipe nationale suisse de football. Un « dérapage », que les médias n’ont pas manqué de relayer. C’est Stefan Lichtsteiner, par ailleurs brillant cette année sur le terrain avec la Juventus de Turin, qui s’est permis de parler des « vrais Suisses » et « des autres Suisses », alors qu’il regrettait qu’un autre joueur suisse, Pirmin Schwegler, n’ait pas été sélectionné. Voici la citation complète :

« Pour la Suisse, il est extrêmement important de faire attention aux figures de ralliement – car nous n’en avons plus beaucoup. Pour moi, la question n’est pas de faire une distinction entre les « vrais Suisses » et les « autres Suisses », mais plutôt que le peuple continue à s’identifier avec son équipe nationale. C’est un sujet délicat, je sais. Mais ce n’est pas un thème auquel nous devons nous fermer. »

Ces mots ont déclenché une petite tempête. Car dessiner une ligne de fracture entre « vrais Suisses » et les « autres Suisses », dans une équipe où les Secundos – en particulier les Albano-balkanais – jouent un rôle prééminent, c’était briser un tabou sur la question de l’identité suisse et c’était aussi risquer de porter atteinte à l’harmonie d’une équipe multiculturelle.

Cette tension au sein d’une équipe de Suisse multiculturelle n’est pas nouvelle. Mais il y a quelques années, la ligne de fracture se situait plutôt… entre les Suisses romands et alémaniques !

Cet incident est intéressant parce qu’il reflète l’évolution de la société suisse. Ce genre de tension pourrait aussi se reproduire dans l’Eglise. Entre Suisses romands et alémaniques, ou entre les Suisses qui ont quelques générations au cimetière et les autres. Ma prière, c’est qu’au sein de l’Eglise, nous formions une équipe où nous montrons que la diversité culturelle est une richesse dont nous sommes fiers, plutôt qu’un problème et où nous sommes conscients de tout ce que nous avons à gagner à jouer ensemble, les uns avec les autres, au service d’un même but. Manifester Sa gloire, Son règne et Sa victoire.

 


Michael Mutzner

Secrétaire Général du Réseau Evangélique


30 Tage Gebet für die islamische Welt

Weltweit beten Christen während des muslimischen Fastenmonats Ramadan für Muslime. Was sind die Gründe und Ziele für diese Fürbitte? Ein großer Teil der etwa 1,3 Milliarden Muslime weltweit beteiligt...

Interkultureller Event 25. April 2015 in Bern

Celebration 2015: Feiern in Gottes buntem Haus

Die Worship-Band der „Comunidade Evangélica International“ aus Zürich gestaltete die Anbetungszeiten mit Temperament, aber auch mit Feingefühl. Die Begeisterung für Jesus Christus war in der...

Flüchtlingssonntag, 21. Juni 2015

Es gibt fast 50 Millionen Flüchtlinge auf der Welt. Fast jeden Tag berichten Medien von Schicksalen und den politischen Spannungsfeldern und Diskussionen in der Schweiz und anderswo. Zum...